Club Parlementaire du numérique

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Février 2010

Entretien avec Jean-Michel Fourgous, chargé par le Premier ministre d’une mission* sur les Technologie de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE)

Envoyer Imprimer PDF

« Le passage d’une société de l’écrit à celle du son et de l’image implique de profonds changements. »

Quels avantages représentent les TIC pour le monde de l’éducation ?

Les avantages de ces nouvelles technologies sont nombreux. La concentration s’accroît, de même que la motivation, la participation et la créativité. Les TIC sont donc un bon outil pour lutter contre l’échec scolaire. Dans les milieux plus sensibles le numérique remporte d’ailleurs un franc succès car il raccroche l’élève en difficulté à l’école. Absentéisme, ennui…Bien des problèmes trouvent leur solution.
Ce rapport formule donc des suggestions pour améliorer la culture numérique des élèves comme des adultes (enseignants et des parents). 
L’objectif est d’améliorer notre position nationale en matière de modèle éducatif, améliorer les résultats scolaires et de réduire l’écart entre l’école et la société.

Mise à jour le Jeudi, 18 Février 2010 08:54 Lire la suite...
 

Très haut-débit, 4ème licence, dividende numérique. Quels enjeux? Quel calendrier? Dîner avec Jean-Ludovic Silicani, président de l'ARCEP

Envoyer Imprimer PDF

Pour le Club Parlementaire du Numérique L’ARCEP était un intervenant incontournable. Le 9 février, son président Jean-Ludovic Silicani a débattu avec une cinquantaine de parlementaires et d’acteurs de l’économie numérique. Le président de l’Autorité annonce une année riche et déterminante.

Avec comme interlocuteur, l’un des régulateurs les plus importants, en charge du secteur des communications électroniques, il fallait s’attendre à un débat très transversal : téléphonie mobile et 4ème licence, très haut-débit et concurrence par les infrastructures, distribution du dividende numérique… La venue de Jean-Ludovic Silicani a été l’occasion de faire le point sur les différents grands chantiers et de mesurer encore une fois à quel point le numérique est une question vaste et de première importance.
« Nous sommes dans une année charnière », a fait remarquer Bruno Retailleau. « Le cadre juridique pour le déploiement du très haut-débit est déjà posé. Nous attendons d’ici quelques mois un autre cadre juridique pour la zone 2 et nous allons pouvoir amorcer avec des fonds publics (prêts et subventions) des programmes concrets dans les zones 2 et 3.»

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 10:04 Lire la suite...
 

Entretien avec Thomas Peaucelle, Directeur de la stratégie –INEO SA

Envoyer Imprimer PDF

« Nous sommes prêts à nous lancer, nous attendons les prises de position de la puissance publique ».

Quel rôle joue Ineo dans l’univers de l’économie numérique ?

Ineo est une filiale de la branche service à l’énergie de Gdf Suez. Plus exactement notre rôle est de gérer l’intégration de systèmes liés à l’électricité, l’énergie, la communication et l’informatique. Dans ce cadre, nous réalisons un chiffre d’affaires de deux milliards d’euros en intervenant auprès de clients du secondaire ou du tertiaire. 40% de nos revenus proviennent du secteur public. Nous sommes présents sur le déploiement des infrastructures numériques : radio, téléphonie ou encore fibre optique. Nous sommes donc directement concernés par la problématique du très haut-débit.

Mise à jour le Jeudi, 11 Février 2010 14:59 Lire la suite...
 

"Télévision : l’Alsace passe au tout numérique": entretien avec Louis de Broissia, Président du GIP France Télé Numérique

Envoyer Imprimer PDF

Comment s’est déroulée la transition la nuit dernière en Alsace ?

Le passage a d’abord été préparé avec soin dans les deux départements grâce à un travail conjoint du GIP et du CSA. Nous avons mené 167 réunions publiques communales et intercommunales pour les quelque 900 communes de la région. Sans oublier de mobiliser les antennistes, profession vitale en l’occurrence et de sensibiliser les syndics, gérants d’immeubles, bailleurs et maisons de retraite. Les médias locaux et régionaux se sont fait l’écho d’une campagne qui vise 100% des foyers. Un mois environ avant l’échéance, une enquête Médiamétrie a fixé à 95% le taux d’Alsaciens informés. Plus de 400 facteurs ont été mobilisés pour apporter une assistance technique aux foyers les plus isolés.

Mise à jour le Mercredi, 03 Février 2010 16:23 Lire la suite...
 

"Taxe Télécoms : Bruxelles lance une procédure d’infraction contre la France" : Entretien avec Yves Le Mouël, directeur général de la Fédération Française des Télécoms

Envoyer Imprimer PDF

« Il n’y aura de victoire pour personne et du temps perdu pour tout le monde »

Quelle est votre réaction suite à l’avis négatif rendu par la Commission européenne au sujet de la taxe Télécoms, destinée à compenser le manque à gagner de France-Télévisions ?

Nous sommes satisfaits dans la mesure où l’avis de la Commission fait suite à la plainte que nous avons déposée début novembre auprès de la Direction générale « Société de l’Information ». Le constat de base est clair : cette taxe est incompatible avec la directive 2002/20 (1) qui stipule que les opérateurs de communications électroniques ne peuvent être taxés que pour faire face aux charges administratives de régulation de leurs activités. Nous avons fondé notre plainte sur la jurisprudence Albacom de 2002, confirmée par quatre arrêts successifs de la CJCE (2). Le terrain juridique n’est pas favorable à cette taxe. Nous en avions averti le Gouvernement, le Parlement et la Commission Copé sur le financement de la TV publique. 

Mise à jour le Mercredi, 03 Février 2010 16:05 Lire la suite...
 



Accès Membres

Vidéos