Club Parlementaire du numérique

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Actualités du secteur Mai 2010 Le télétravail : vers une forme de travail résolument moderne. Par Pierre Morel-A-L'Huissier, député de Lozère*

Le télétravail : vers une forme de travail résolument moderne. Par Pierre Morel-A-L'Huissier, député de Lozère*

Envoyer Imprimer PDF

Depuis les années 70, la tertiarisation des activités a  permis l'émergence du travail à domicile. Alors qu'aux États-Unis, ces années-là marquaient le commencement d'une révolution numérique, la France éprouvait des difficultés à imposer l'utilité des TIC dans le milieu professionnel. Peur, acculturation... autant de raisons génératrices de retard. Lié aux technologies de l’information et de la communication, le télétravail concerne à l’heure actuelle à peine 7% de la population active en France, contre 25% aux Etats-Unis.

Même s’il a été remis au centre des débats, notamment suite aux évènements concernant la grippe H1N1 ou l’irruption du volcan islandais, il manque encore aujourd’hui en France une véritable politique publique quant à sa mise en oeuvre et son développement. En effet ces deux situations de crise questionnent l’enjeu du télétravail :préserver une activité économique tout en protégeant la santé des  travailleurs ; la maintenir quand tout un trafic aérien européen est paralysé ! Pour mémoires, le Ministère du travail avait publié en 2009 le « Plan de continuité des activités », prévoyant un recours massif au télétravail. L’objectif était de limiter tous les risques de contamination et de faire face à toute logique d’ interruption des transports collectifs.

Pour quelles raisons le télétravail peine-t-il à se développer en France, et ce malgré une volonté politique affirmée?

Défini par l’Accord national interprofessionnel « ANI » en 2005, le télétravail constitue une «forme d’organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l’information dans le cadre d’un contrat de travail et dans laquelle un travail, qui aurait également pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors de ces locaux de façon régulière.» Les télétravailleurs peuvent être des prestataires, des cadres dont l’organisation leur permet de travailler chez eux ou des télétravailleurs nomades qui continuent à collaborer avec leurs entreprises lors de leurs déplacements. L'Accord cadre européen a défini les droits et les devoirs de l'employeur et du salarié puis il a été transposé en France par l'ANI et conclu entre les partenaires sociaux. Selon ces textes, l'employeur a l'obligation d'informer le télétravailleur des conditions de son contrat, de lui fournir la possibilité de rencontrer régulièrement ses collègues et de couvrir les dépenses directement liées à son travail. De son côté, le télétravailleur doit gérer l'organisation de son temps de travail et prendre soin des équipements qui lui ont été confiés. L'ANI affirme le caractère volontaire et réversible de ce mode de travail. Cependant, un flou juridique existe. Cette organisation soulève en effet des interrogations concernant l'application des dispositions relatives aux accidents et au contrôle du temps de travail ainsi qu’ à l'utilisation de l'équipement.

Le télétravail revêt donc de multiples avantages tant pour l’employeur que pour le salarié. Il permet une optimisation de productivité par la flexibilité des ressources humaines. Il offre, plus largement, une latitude de mobilité intéressante via l'utilisation des TIC. Il accroît la réactivité, l'adaptabilité et permet aux petites entreprises de concurrencer des plus grandes, par des réponses plus rapides faites au client. Ce mode de travail est aussi un moyen de responsabiliser les salariés, de les motiver et d’attirer de nouveaux profils. Il réduit les retards et les arrêts de travail car il évite aux salariés les difficultés de déplacement ou de stress. Enfin, il permet de réduire les frais généraux de fonctionnement liés notamment à la location ou à l'achat de bureaux. Le télétravail favorise donc une meilleure qualité de vie et un plus grand équilibre entre vie privée et vie professionnelle.
C’ est de manière rapide et inéluctable que les TIC ont envahi nos modes de vies et nos façons de travailler, trouvant des applications dans tous les domaines d’activités. Malgré une transformation des méthodes de management, le télétravail peut  être considéré comme une adaptation active et réactive du monde professionnel à ce mouvement irréversible.

* Pierre Morel-A-L'Huissier, Député (UMP, Lozère), Membre de la commission des lois, a publié : Télétravail, les salariés sont prêts, Un livre de référence dans lequel le Député a souhaité expliciter les enjeux de cette méthode d'organisation, méthode dont il a défendu à l'Assemblée Nationale les bienfaits et dont il s'évertue à être, encore aujourd'hui le défenseur.

Mise à jour le Mercredi, 05 Mai 2010 13:38  

Accès Membres

Vidéos