Club Parlementaire du numérique

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Actualités du secteur Septembre 2010 Mobiles : optimiser l’utilisation de la bande passante

Mobiles : optimiser l’utilisation de la bande passante

Envoyer Imprimer PDF

Entretien avec Christophe Lefort, Directeur Général de RIM* France


Comment se pose aujourd’hui la question de l’insuffisance de capacité des réseaux ? Comment la solution BlackBerry prend-elle en compte ce phénomène ?

La saturation à laquelle nous assistons résulte plus du développement des usages : sms, mms, emails, réseaux sociaux, streaming…La consommation des données entre 2009 et 2010 a augmenté de plus de 230%. Une étude conduite en août par Rysavy Research fait redouter de réels problèmes d’ici trois à cinq ans. Les opérateurs mettent déjà en place des plans de renouvellement. La fibre pourra être un relais sur des usages grand public…mais elle n’apporte pas de solution en situation de mobilité. Face à ce problème, BlackBerry propose un concept unique permettant d’optimiser les échanges de données pour la plupart des activités Internet et ce, quel que soit le type d’infrastructure réseau. Elle se concentre sur l’usage fait par l’utilisateur tout en préservant le réseau de l’opérateur

 

 

« RIM est davantage un fournisseur de solutions mobiles qu’un constructeur »

 

Quelles technologies permettent d’atteindre ce niveau de performance ?

Le secret de cette performance réside dans le fait que RIM est davantage un fournisseur de solutions mobiles qu’un constructeur. Le terminal BlackBerry, n’est que la partie émergée de l’iceberg. Les 80% restants, ce sont nos serveurs et nos infrastructures, adossées à celles des opérateurs.

Une meilleure expérience d’utilisation tout en répondant à la problématique de congestion des réseaux


Ces technologies permettent une compression des données 2,2 à 2,5 fois supérieure à celle de n’importe quelle autre solution. Un opérateur peut ainsi supporter trois sessions de navigation sur BlackBerry quand il en supporte une seule sur les autres Smartphones.

Autre performance qui permet de réduire l’usage de bande passante, la technologie push du BlackBerry est des plus efficaces. Avec certaines solutions, le terminal de l’usager envoie des impulsions à intervalles réguliers pour interroger et récupérer les messages. Ce procédé est consommateur de bande passante. Dans le cas du BlackBerry, c’est uniquement lorsqu’un message est effectivement adressé qu’il est poussé sur le terminal. Les données lourdes sont alors simplement visualisables sur le BlackBerry et le téléchargement laissé au choix de l’utilisateur, ce qui fluidifie le trafic. Un BlackBerry transfert environ 10 fois moins de données pour les emails sans pièce jointe et environ 2,5 fois moins pour les emails avec pièce jointe.

La compression et le push permettent d’offrir une meilleure expérience à l’utilisateur tout en répondant à la problématique de congestion des réseaux des opérateurs. Par ailleurs, notre mode de communication est totalement sécurisé. La solution BlackBerry est un fourgon blindé. Elle permet  le transfert d’informations d’un point A à un point B en toute sécurité. Nul ne sait pas ce qu’il contient et nul ne sait l’ouvrir puisque eul le client final en possède les clefs.

Il faut mentionner enfin l’univers des serveurs et des services associés à la plate forme BlackBerry.

Dans le monde professionnel, les serveurs d’entreprise BlackBerry Enterprise Server permettent d’administrer lesflottes de Smartphones. Les accès aux applications sont paramétrés en fonction du rôle et des besoins du collaborateur. Cette personnalisation des usages permet de supporter les politiques informatiques de chaque organisation.

 

Une solution de gestion des interventions de nettoyage des tags : 1 million d'euros d'économies

Quels bénéfices le secteur public pourrait-il tirer des solutions BlackBerry ?

Dans le secteur public, on constate que le Gouvernement et les collectivités travaillent à la modernisation des services et élaborent des plans d’économie. Il faut trouver des moyens d’optimiser la dépense. C’est là que les solutions BlackBerry entrent en jeu. Même s’il faut toujours démontrer les bénéfices des applications au delà des solutions largement éprouvées comme la gestion des mails et de l’agenda, les retours sur investissements parlent d’eux même - certains usages plus audacieux étant encore davantage payants.

La mairie de Montpellier par exemple a dématérialisé la gestion des tags en mettant au point avec différents partenaires, une solution de gestion des interventions de nettoyage des tags, des affichages sauvages et du mobilier urbain pour les smartphones BlackBerry.L’économie réalisée est de l’ordre 1M€ pour une année, soit la gestion annuelle d’une crèche de 30 enfants.

Autre exemple : la municipalité de Glasgow économise 815 000 euros par an en permettant aux équipes médicales mobiles d’accéder aux informations des patients directement sur leurs smartphones BlackBerry, …..Je vous laisse imaginer le champ d’innovation qui s’offre à nous.

 

* La solution BlackBerry a été créée il y a un peu plus de dix ans par Research In Motion (RIM), société canadienne créée en 1984 et initialement  spécialisée dans la transmission de données par ondes radio.

Mise à jour le Jeudi, 30 Septembre 2010 09:33  

Accès Membres

Vidéos